La charte pour la confiance dans les plate-formes de ventes entre internautes : l’action continue

Le 25 janvier 2007, le Ministère des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l’artisanat et des professions libérales, et la FEDAV (Fédération des Entreprises de Vente A Distance) ont dressé un bilan plutôt positif en ce qui concerne la mise en place de la Charte de confiance conclue le 8 juin 2006.

Rappelons que cette Charte devait permettre le développement de l’activité des plate-formes de vente sur Internet (PriceMinister, Alapage, Amazon, eBay, 2xMoinsCher), mais aussi la création d’entreprises de e-commerce pour les  » meilleurs  » vendeurs internautes.

Comme chacun le sait peut-être, le phénomène de la vente en ligne ouvert aux particuliers devait permettre de rendre plus efficace la rencontre de l’offre et de la demande. Par ailleurs, ces plate-formes ont permis à des commerçants professionnels d’augmenter de manière significative leur achalandage, c’est à dire leur potentiel de clientèle.

Il convenait donc de permettre au client d’identifier précisément le type de vendeur avec lequel il contractait.
Suivant cet objectif, l’adhésion à la Charte prévoyait la mise en place d’un affichage particulier quand le vendeur concerné est un professionnel.

Fort de ce succès, les différents partenaires ont proposé des mesures supplémentaires :

- la mise en place d’un hyperlien renvoyant à la Charte sur l’ensemble des sites partenaires

- La création d’un espace promotionnel de l’utilisation des plate-formes sur le site Web du Ministère

- L’envoi d’un mail à l’ensemble des vendeurs afin de les informer à propos de l’utilisation professionnelle des plate-formes

- Une journée de formation sur les droits et obligations des utilisateurs à destination des vendeurs

Ces mesures ne manqueront pas d’être complété par les différents partenaires dans le but de rendre plus sûr le e-commerce.

Article rédigé par Michael VILLEMONT


Information sur cet article

Marque-page social

Aucun commentaire pour «La charte pour la confiance dans les plate-formes de ventes entre internautes : l’action continue»