Deux laboratoires se disputent une même adresse Facebook

C’est une histoire qui a commencé il y a presque cent ans.

En 1919 exactement. Au lendemain du grand conflit mondial, le traité de Versailles consacrait alors la scission du groupe pharmaceutique Merck au titre des réparations de guerre allemandes.

Depuis cette date, les deux géants de la pharmacie, Merck KGaA, l’Allemand, et Merck & Co, l’Américain, détiennent les droits exclusifs sur la marque Merck, mais dans des zones géographiques bien éloignées et sous des statuts juridiques totalement distincts.

Ce statu quo pacifique aurait pu durer encore bien longtemps. Mais c’était sans compter sur l’abolisseur de distances que constitue le réseau des réseaux… En effet, depuis le 24 novembre 2011, la guerre est déclarée entre les deux vieux frères ennemis.

Le groupe allemand a en effet eu la mauvaise surprise de trouver sa page Facebook occupée par son concurrent américain.

C’est en voulant rafraîchir le contenu de notre vitrine en ligne que nous avons découvert que celle-ci diffusait exclusivement des informations sur Merck & Co, ont indiqué dans un communiqué de presse, les dirigeants de Merck KGaA.

Il est en effet évident que la page Facebook a été détournée. Mais le mystère demeure entier sur comment cela a pu se produire et qui a fauté  expliquent les chimistes allemands dans un document préliminaire à une action en justice, déposé lundi dernier auprès de la Cour suprême de l’État de New York.

C’est vers Facebook que se tourne aujourd’hui Merck KGaA, société qu’il accuse de n’avoir, à ce jour, fourni aucune explication sur ce détournement de site. Un reproche d’autant plus justifié que l’entreprise allemande avait conclu, en mars 2010, un accord avec le réseau social qui lui conférait des droits exclusifs sur l’adresse www.facebook.com/merck.

Quel rôle joue Facebook dans cette malheureuse bataille des marques ? Comment le rival américain procède-t-il pour réaliser ce hold-up virtuel sur internet ?

Article rédigé par Hélène GILBERT


Information sur cet article

Marque-page social

Aucun commentaire pour «Deux laboratoires se disputent une même adresse Facebook»